00:00
concerto en si bémol majeur op. 4 n°6
00:00 / --:--
Abonnement en ligne
À partir de 2 dates différentes dans la même série de concerts.
Ouverture de la vente en ligne le 08/06/19.
continuer
Places à l'unité
Vous pouvez bénéficier du tarif abonnement
à partir de 2 dates différentes dans la même série de concerts.
continuer

Karina Gauvin

SOPRANO

Reconnue pour son travail dans le répertoire baroque, la soprano canadienne Karina Gauvin chante avec un égal bonheur Bach, Mahler, Britten et les musiques des XXe et XXIe siècles. Au nombre des prestigieuses distinctions qu’on lui a décernées, on compte sa nomination au titre de « Soliste de l’année » par la Communauté internationale des radios publiques de langue française, le premier prix du Concours des jeunes interprètes de Radio-Canada, le prix Virginia Parker et le Maggie Teyte Memorial Prize, à Londres.


Elle chante avec les plus grands orchestres symphoniques, dont l'Orchestre Symphonique de Montréal, le San Francisco Symphony, le Chicago Symphony, le New York Philharmonic et le Rotterdam Philharmonic, sans oublier les orchestres baroques tels que Les Talens Lyriques, le Venice Baroque Orchestra, l’Accademia Bizantina, Il Complesso Barocco, l’Akademie Für Alte Musik Berlin, le Tafelmusik Baroque Orchestra et Les Violons du Roy. Elle a chanté sous la direction de Charles Dutoit, de Michael Tilson Thomas, de Bernard Labadie, de Christophe Rousset, d’Alan Curtis, de Sir Roger Norrington, de Kent Nagano, de Semyon Bychkov, de Helmut Rilling et de Yannick Nézet-Séguin et elle donne des récitals avec les pianistes Marc-André Hamelin, Angela Hewitt, Michael McMahon et Roger Vignoles.



‘‘Karina Gauvin incarne une Cléopâtre par les seules vertus d'un chant aux modulations envoûtantes... cette reine d'Égypte qui mène ses lamentos délicatement ombrés aux confins du silence... – Diapason, janvier 2012‘‘
Madame

En 2015, on l’a entendue dans le rôle de Vitellia, dans La Clemenza di Tito de Mozart, au Théâtre des Champs-Elysées à Paris (J. Rohrer/D. Podalydès), ainsi que dans le rôle d’Armida, dans Rinaldo de Handel (O. Dantone/R. Carsen), au Glyndebourne Festival. L’année précédente, elle interprétait le rôle titre d’Armide dans Armide de Gluck (I. Bolton/B. Kosky) au Netherlands Opera, ainsi que Giunone, dans La Callisto de Cavalli, au Bayerische Staatsoper.

Son importante discographie – plus de 40 titres – compte de nombreuses récompenses, dont un « Chamber Music America Award » pour son disque Fête Galante avec le pianiste Marc-André Hamelin, ainsi que plusieurs prix Opus. Ses précédents projets incluent deux tournées européennes suivis d’enregistrements : Ariodante (Handel) pour EMI Virgin Classics et Giulio Cesare, avec Alan Curtis et Il Complesso Barrocco. Elle a chanté Le Martyre de Saint Sébastien et la Symphonie N°2 (Mahler) avec le San Francisco Symphony Orchestra, dirigé par Michael Tilson Thomas. Karina Gauvin a chanté récemment Lia dans L’enfant prodigue de Debussy avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Mikko Frank, sorti plus tard avec Erato Label.

En 2017, elle a fait une interprétation très remarquée de Vitellia au Théâtre des Champs-Elysées, dans la Clemenza di Tito dirigée par Teodor Courrentzis ainsi qu’une représentation d’une pièce unique de Camille Saint-Saëns au Grand Théâtre de Genève.

Elle interprètera bientôt le rôle de Merab dans Saul de Handel pour le Glyndebourne Opera Festival, Giunone dans Callisto de Cavalli à la Staatsoper de Munich et au Teatro Real de Madrid ainsi qu’un récital pour les prestigieuses Séries de l’Opéra de Lille.

Ce site utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience.
En continuant à l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation.